ensemble gagner!!!!!!!!!!!!

sa vie
9 mars, 2007, 19:19
Classé dans : Non classé

Je suis né à Paris il y a 52 ans, d’une mère française et d’un père qui a choisi la France lorsque son pays, la Hongrie, a été envahi par la Russie communiste. J’ai été élevé d’abord à Paris, puis à Neuilly où j’habite jusqu’à ce jour. Ma famille m’a enseigné les valeurs du gaullisme : l’amour de la France et le refus de la fatalité.
Après des études de droit et de sciences politiques, je suis devenu avocat à vingt-six ans. Pendant plus de vingt ans, j’ai exercé ce métier en plus de mes activités politiques. Il m’a permis de garder un contact quotidien avec la société française.
Je suis gaulliste depuis l’enfance, et c’est dans le parti gaulliste que j’ai toujours poursuivi ma carrière politique. J’étais encore un militant étudiant quand je fus élu conseiller municipal en 1977. Six ans plus tard, j’ai été élu maire de Neuilly. Je suis particulièrement fier d’avoir gardé la confiance des électeurs qui m’ont permis de servir à ce poste pendant dix-neuf ans. Parmi mes autres fonctions électives, j’ai été conseiller régional d’Ile-de-France, député à l’Assemblée Nationale et au Parlement européen et vice-président – puis, depuis 2004, président – du Conseil général des Hauts-de-Seine.
Je suis entré au gouvernement pour la premiére fois en 1993, comme ministre du budget et porte-parole du Premier ministre Edouard Balladur. Aprés la victoire de Jacques Chirac en 2002, je suis revenu au gouvernement comme ministre de l’intérieur, puis ministre des finances en 2004. Dans ces deux postes, j’ai voulu montrer qu’avec de la volonté, ce qu’on croyait hors d’atteinte peut redevenir possible. La présence policière a augmenté dans les rues françaises, l’augmentation de la délinquance a été stoppée, Alstom a été sauvé de la faillite, EDF et GDF ont ouvert leur capital et les prix de détail ont baissé dans la grande distribution.
Quand les militants de l’UMP m’ont élu à la tête du parti en novembre 2004, j’ai quitté le gouvernement. J’y suis revenu en mai 2005, à la demande de Jacques Chirac, comme ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire.
J’ai été marié deux fois et j’ai trois enfants. Pierre et Jean, les deux aînés, voteront pour la première fois cette année dans des élections présidentielles et législatives. Leur soutien, comme celui de ma femme Cécilia et de mon plus jeune fils Louis, me sera, dans les mois qui viennent, plus précieux que je ne peux le dire.



9 mars, 2007, 19:18
Classé dans : Non classé

Je crois, d’abord et avant tout, à la France et aux Français. Notre pays n’est pas seulement grand par son histoire : il est grand aussi par ses capacités. Les Français ont montré qu’ils savaient réussir dans le monde d’aujourd’hui. Ils font partie des peuples qui connaissent le mieux les autres pays du monde et qui y voyagent le plus. Ils se sont parfaitement adaptés à l’ère Internet. Ils ont créé des entreprises de premier ordre dans les domaines les plus pointus ; beaucoup de ces entreprises sont aujourd’hui des championnes mondiales. Enfin, malgré leurs différences, les Français ont toujours eu la générosité de ne pas abandonner à leur sort les plus faibles d’entre eux.
Je crois à la confiance et au respect de chacun. La France est pleine de talents qui ne parviennent pas à s’épanouir, parce qu’on ne leur fait pas confiance et qu’on ne leur donne pas le respect qu’ils méritent. Je veux que les talents des jeunes et des minorités soient respectés. Je veux que les femmes aient réellement les mêmes chances que les hommes. Je veux que ceux qui sont parvenus par eux-mêmes à l’excellence réussissent aussi bien que ceux qui ont fait les meilleures écoles à vingt ans.
Je crois au travail et à sa récompense. Dans une société juste, les distinctions entre les citoyens ne doivent pas dépendre de leur naissance, de la couleur de leur peau ou d’études lointaines : c’est le travail fourni qui doit être le critére de la réussite. Ceux qui veulent travailler plus doivent pouvoir gagner plus. Ils doivent pouvoir conserver le fruit de leurs efforts et l’utiliser pour préparer l’avenir de leur famille.
Je crois à la solidarité avec les plus faibles. Il peut arriver à chacun d’entre nous d’être, à un moment ou un autre, dans une situation difficile. La solidarité nationale doit continuer à jouer pour qu’une mauvaise passe ne se transforme pas en exclusion durable. Ceux qui veulent sortir de la précarité doivent pouvoir compter sur l’entier soutien de la communauté.
Je crois au pouvoir de la vérité. Les Français savent qu’il faut travailler plus, et non pas moins, pour s’enrichir. Ils savent qu’on ne pourra intégrer les immigrés qu’en contrôlant efficacement nos frontières. Ils savent bien, parce qu’ils en font l’expérience tous les jours, que notre droit du travail multiplie les obstacles à l’emploi et que notre Etat a besoin de réformes profondes. Ils savent que si on abaisse le niveau des diplômes, cela nuira aux élèves et aux étudiants au lieu de les aider. Enfin, ils savent que les délinquants ne cesseront de nuire que s’ils sont réprimés. Il faut avoir l’honnêteté de dire ces vérités pour pouvoir, ensuite, faire les réformes dont le pays a besoin.
Je crois au mouvement. Dans un monde qui change sans cesse, la France ne peut pas vouloir rester immobile. Nous devons améliorer notre éducation nationale, notre marché du logement, notre droit du travail, notre justice, notre fiscalité. Nous devons adapter nos institutions, en renforçant les contre-pouvoirs qui font la force d’une démocratie robuste. Nous devons rapprocher les discours politiques des préoccupations du peuple français. Il n’y a pas d’avenir à répéter les vieilles recettes qui ont toujours échoué.
Je crois à une France respectée dans le monde. Dans les années qui viennent, la France sera confrontée à des choix majeurs en politique internationale. Nous devrons poursuivre la construction de l’Europe dans le respect des peuples qui la composent. Nous devrons mieux prendre en compte l’émergence de nouvelles puissances : la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil. Enfin, nous devrons jouer tout notre rôle dans la lutte contre le terrorisme mondial. La France devra défendre ses intérêts dans un monde plus complexe, avec fermeté mais sans postures inutiles.
Je crois que tout peut devenir possible. Les Français veulent le changement et ont tous les atouts pour le construire. Les services publics réformés peuvent devenir des acteurs de ce mouvement. Avec l’appui de tous les Français, la promotion sociale, le droit à la propriété, une meilleure école pour les enfants, un meilleur salaire pour soi, une réelle égalité entre hommes et femmes, peuvent redevenir des objectifs atteignables pour chacun. Alors, les Français retrouveront le goût de vivre ensemble et la France sera, de nouveau, un exemple pour le monde.



Incopréhension
9 mars, 2007, 18:32
Classé dans : Non classé

Madame ROYALE vous propose de travailler moins et de gagner plus.
Monsieur Sarkosy vous propose lui de travailler plus pour pouvoir gagner plus.
Nous savons que la dette de la France est énorme!!
La question est simple :Comment pouvons nous payer cela?
Si on augmente les impots , c’est au pouvoir d’achat que l’on touche.Sans pouvoir d’achat qui peut espérer un avenir pour sa nation?Pas moi et encore moins le président de la République!!!!!!



Avant propos
9 mars, 2007, 18:20
Classé dans : Non classé

si ce blog est ici présent c’est aprcequ’il doit représenter pour nous tous un nouvel avenir celui que monsieur sarkosy incarne si bien!!!!!!!!!!!!!!!!
J’ai 14 ans et je suis persuadée que la politique a un issu et pour moi cette issu ne pote qu’un seul nom celui de nicolas SARKOSY!!!!!!
ce blog doit vous conseiller!!!!!!!!
Aucune insultes ou injures ni seront accepter de quelque individu que ce soit.
Il n’a pas pour but de vous obliger à voter un tel mais plutot vous montrer de quoi est composée cette élection présidentielle.
Le dernier des gestes vous sera propre et propice je l’ espère.
Mon seul but n’ étant pas de faire gagner un homme mais la République car nous en avons le devoir!!!!!!!!!!!!!!



Bonjour tout le monde !
9 mars, 2007, 17:57
Classé dans : Non classé

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.
Des questions ? Visitez les forums d’aide !


la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Journal d'1 République... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales
| Union Pour le Développement...